Comportement d'une maison en été

Pourquoi lutter contre le chaud n’est pas aussi simple que lutter contre le froid ? Pour comprendre les différences il faut étudier le comportement d’été d’une maison.

Le comportement d’été de votre maison diffère de celui en hiver. En effet, en hiver la température extérieure est en permanence inférieure à la température intérieure. Les flux de chaleur se font uniquement dans un sens, de l’intérieur vers l’extérieur.On parle de comportement statique. On choisit alors des matériaux qui permettent de s’opposer aux transferts de chaleur vers l’extérieur. La caractéristique thermique principale est ici la conductivité thermique, plus elle est faible, plus votre isolant s’oppose au flux de chaleur. 

En été, votre habitat présente un comportement dynamique. La journée, la température extérieure est plus élevée, le flux de chaleur se fait de l’extérieur vers l’intérieur. La nuit (sauf en période de canicule) c’est l’inverse, la température extérieure chute et l’intérieur de l’habitat devient plus chaud, le flux de chaleur s’inverse alors. La conception des parois de la maison passive doit prendre en compte ces phénomènes afin d’empêcher la chaleur extérieure de rentrer la journée, d’assurer l’évacuation des calories durant la nuit. Pour cela on s’intéresse à d’autres caractéristiques thermiques des matériaux : l’inertie à travers l’effusivité et la diffusivité. On vous explique tout !

Une bonne conception du confort d’été fait en sorte que votre maison passive se comporte comme une barrière aux calories extérieures, et aussi comme une éponge thermique pour absorber les calories inévitablement entrées, permettant d’éviter le réchauffement de l’air intérieur. La nuit, lorsque la température extérieure chute, votre maison passive évacue toutes ces calories.

Le résultat est une maison fraîche même lorsque la température extérieure grimpe.

Fermer le menu